Accueil PCA » Médiathèque » Actualité »
24 mars 2013

Assemblée générale de la Ligue d’Alsace à Fegersheim

Les licenciés de la Ligue d’Alsace d’athlétisme, réunis en assemblée générale hier à Fegersheim pour la 4e fois en deux ans, ont une nouvelle fois eu droit à un rapport d’étape à propos du projet de structure couverte en Alsace, un dossier vieux de 30 ans... Celui-ci a repris de l’épaisseur ces dernières semaines, comme l’a confirmé le président de la Ligue Jean-Marie Bellicini.

En compagnie du patron de la fédération Bernard Amsalem, le Bitschwillerois a rencontré le président du Conseil régional Philippe Richert il y a quinze jours. Une réunion au cours de laquelle l’ancien ministre aurait montré toute sa détermination à voir le projet aller à son terme. Au cours de son allocution, Jean-Marie Bellicini a lu une lettre de Jean-Paul Omeyer, dans laquelle le vice-président en charge des sports à la Région fait savoir que « le Conseil régional financera à 50 % les études de faisabilité du projet et participera au tour de table financier de la réalisation du projet retenu. »

D’après nos informations, ces études se feront en mai et juin prochains à Strasbourg, Colmar et Mulhouse, pour un coût total de 40 000 euros (dont environ 5 000 euros à la charge de la Ligue). Reste à savoir si, outre la Communauté urbaine de Strasbourg, Mulhouse Alsace Agglomération (M2A) et la Communauté d’Agglomération de Colmar (CAC) sont réellement candidats pour accueillir la salle en question. Selon les dernières discussions, celle-ci pourrait être à mi-chemin entre « L’Anneau » de Metz (500 places) et le Stadium Jean-Pellez d’Aubière (4 000 places), pour un coût total minimum de 9 millions d’euros. « Tout doit être plié avant fin 2013, espère Bellicini. Si on n’y arrive pas cette fois, je ne sais pas si on y arrivera un jour. »

Plus de 5 500 licenciés. Depuis vendredi soir, la Ligue d’Alsace compte 5 501 licenciés, soit une progression proche de 9 % en un an. Un record qui laisse espérer 5 700 membres en fin de saison.

Trois nouveaux clubs. La Ligue d’Alsace d’athlétisme compte 60 clubs, dont trois petits nouveaux : le CA Wasselonne, le CA Moosch et le Feg’Athlé, maître de cérémonie hier à Fegersheim.

Deux élues de plus. Tous les postes au comité directeur n’avaient pas été pourvus (21 sur 24) le 20 octobre dernier lors de la dernière AG élective. Hier matin, les deux sièges féminins vacants ont trouvé preneuses : Manon Altisen du S2A et Nadia Bleu de l’EGMA. En revanche, toujours pas de candidat pour le poste de médecin.

Le CREPS dans le giron de la Région. En application de la loi complémentaire de décentralisation de Jeunesse et Sports, le Centre de ressources, d’expertise et de performance sportives (CREPS) de Strasbourg ainsi qu’une partie de ses personnels vont devenir propriété de la Région Alsace en 2015.

Listes. Les listes ministérielles d’athlètes de haut niveau ont été publiées en début d’année et 24 Alsaciens en font partie (contre 29 précédemment). Les conseillers techniques spécialisés (CTS), Henrique Guerra et Jacques Danail, ont également présenté les 46 athlètes retenus au sein du « Club Alsace » pour cette saison. Les noms seront publiés sur le site internet de la Ligue la semaine prochaine.

Remerciements et distinction. L’AG d’hier a permis d’honorer plusieurs piliers de la Ligue d’Alsace, à commencer par celle qui a occupé le poste de secrétaire générale pendant dix ans et qui a passé la main en début d’année à Doris Spira : Christiane Nuss. Jean-Marie Bellicini a salué « une secrétaire d’une compétence et d’un dynamisme administratif effarants. » Jean Buchler (IBA Lingolsheim) et Romain Specht (FCJA Bischwiller) ont quant à eux été respectivement médaillés d’argent et d’or de la jeunesse et des sports (promotion du 1er janvier 2013).

Fierté, lucidité, volontarisme

Le cap des 5 500 licenciés franchi grâce à une hausse constante de 8 %, un bilan sportif 2012 exceptionnel, quatre élus au sein du comité directeur de la Fédération : l’athlétisme alsacien a de quoi être fier. Il n’en reste pas moins lucide. Vu la conjoncture, il devra compter sur lui-même pour assurer son développement. Les mesures et réflexions vont dans ce sens.

La ligue d’Alsace est en perpétuelle évolution. La tenue de son AG à Fegersheim fut à ce titre symbolique. Fegersheim (avec Moosch et Wasselonne) est venu grandir la famille, forte de 60 clubs, dont 28 sections locales.

Le président Jean-Marie Bellicini, la secrétaire générale Doris Spira, les conseillers techniques sportifs Jacques Danail et Henrique Guerra se sont succédé pour évoquer des voyants au vert vif. Aux licences en hausse, parmi lesquelles il subsiste tout de même 52 % de licences compétition et au quatuor d’élus à la Fédération, s’ajoutent les deux athlètes (Melfort et Compaoré) aux JO, dix sélectionnés dans les diverses équipes de France, ou encore un nombre record de titres de champion de France (20).

Une à deux embauches

Au-delà, le plus encourageant émane de la teneur des discours. Personne ne semble enclin à reposer sur ses lauriers. Début 2013 et la saison en salle qui vient de s’achever avec cinq podiums aux France élite, en attestent. Mais plus encore tous les projets et les axes de travail ébauchés hier.

Jean-Marie Bellicini a lancé une ode aux clubs et à ses composantes, qui supposent « beaucoup d’investissement humain, avec son lot de passion et de déraison ». Avant d’en appeler à leur « structuration, qui passe parfois par la professionnalisation ».

La Ligue se dirige ainsi vers l’embauche d’une personne au niveau administratif, d’une autre au niveau développement. Déjà, les trois prochains moins, la Brumathoise Amélie Mettler, étudiante dans le domaine à l’IUT d’Illkirch, viendra enrichir le site internet de la Ligue, en tant que stagiaire.

« Nous devons valoriser notre savoir-faire, celui de tous les bénévoles passionnés, justifie Doris Spira. Il convient notamment de mieux informer les parents à la recherche d’un club. »

Henrique Guerra, corroboré par Jacques Danail, a fixé les priorités pour réussir l’olympiade qui s’ouvre, en résumant : « Une ligue forte passe par des clubs forts et un athlé de haut niveau ».

Le procédé ? Financer le volet compétition par l’ouverture aux nouvelles pratiques, non seulement au sein du comité du Bas-Rhin, pilote en la matière, mais de plus en plus au sein des clubs ; renforcer la formation, la communication, les clubs, par l’augmentation des licenciés, compétition notamment, en soignant leur accueil ; mener à bien le dossier du stade couvert (*) ; maintenir le niveau de performance dans le sillage du pôle espoirs et du centre régional.

Un centre national de javelot

Directeur du pôle (16 inscrits) et du centre (17), Pascal Lacombe s’est félicité au passage des dix titres nationaux - un par équipes - générés en 2012, des conditions d’accueil au CREPS de Strasbourg, et de la forte implication de la Ligue dans la structure.

Concernant le CREPS, Jacques Danail a annoncé dans la foulée le projet de centre national de javelot qui devrait y voir le jour rapidement.

Il a ensuite révélé la composition des listes ministérielles, plus restreintes (24 athlètes alsaciens contre 29) pour raison budgétaire, regrettant fortement l’absence de Céline Distel. Heureusement, les restrictions au niveau national sont compensées par les listes du Club Alsace, spécificité régionale enviée qui, des « super élite », parmi lesquels les arrivantes Émilie Tissot et Brigitte Ntiamoah, à l’Honneur, englobe 46 athlètes, dont Distel en « élite », tous soutenus financièrement.

Voilà qui s’inscrit dans le suivi du parcours d’excellence sportive, le haut niveau restant le moteur de l’ensemble, sans lequel la motivation de toutes les forces vives ne pourrait que s’étioler.

(*) tout devrait être plié au niveau administratif à la fin de l’année, selon le président Bellicini

A l'affiche du PCA
19 janvier 2018
Salle, piste, hors stade, cross, trail et montagne...
16 janvier 2018
Suite de la Réunion d’information du vendredi 12/01 à 20h au stade de l’Europe de (...)...
16 janvier 2018
Résultats du Sondage !...
13 janvier 2018 - FC Guebwiller A
2 janvier 2018
Albums photos
Partenaires

Région Grand Est

Conseil Départemental du Haut-Rhin

Caisse d'épargne d'Alsace

Ville de Colmar

Fédération Française d'Athlétisme

Ligue d'Athlétisme Région Grand Est

Comité Départemental dâ€â„¢Athlétisme du Haut-Rhin

booa constructeur archi-design