Accueil PCA » Médiathèque » Actualité »
4 mai 2013

05/05/13_DNA_INTERCLUBS 2013 - 1ER TOUR


Aucun meeting, encore moins les championnats d’Alsace, n’offriront un tel plateau. D’autant qu’aux côtés des cinq meilleures équipes régionales, Sarreguemines/Sarrebourg (N1B) avec Florence Moissette, les Messins de l’A2M (N1C) avec un certain Bob Tahri, El Yeminze Beghoul, Raphaël Piolanti, Georges Burrier, et l’US Forbach (N2A), batailleront aussi.

L’un dans l’autre, la brochette ainsi rassemblée s’avère incroyablement alléchante. Dès 11h, Émilie Tissot (ANA), récente championne de France de marche en salle et en plein air, mettra tout le monde en appétit.

Tout le monde manque de références, donc de certitudes

Jusqu’après 16h30, on verra à l’œuvre rien moins que les deux sélectionnés olympiques à Londres, Mélanie Melfort (hauteur à 14h20) et Benjamin Compaoré (triple saut à 15h mais aussi... 100m à 13h25), emmenant un Strasbourg Agglomération Athlétisme qui ambitionne de connaître, si tout va bien, une troisième accession consécutive, dans deux semaines.

« L’an passé, en N2A, le premier tour était une formalité, pas cette fois, tempère la présidente, Doris Spira. En termes de points, il faudra au moins faire aussi bien (*). Méfions-nous. Il a fait froid jusqu’ici. Ce sera un premier test. » Tout le monde manque de références, donc de certitudes.

Néanmoins, le S2A peut compter également sur les sprinters Benjamin Georg, Philémon Mubiayi, Laurie-Anne Yelbi, les demi-fondeurs Driss El Himer, Karim Foulouh, Benjamin Rubio, Blandine Bitzner-Ducret, Camille Simon à la perche, et bien d’autres. Et encore, Pierre Joncheray et Lionel Génevé, pris par leurs activités de duathlètes, manqueront à l’appel. Dire qu’on ne parle là que de N1C.

ANA serein, PCA inquiet

Au-dessus, le Pays de Colmar Athlétisme et l’Alsace Nord Athlétisme se tireront l’un l’autre pour essayer de se hisser parmi les huit premières équipes du pays à ce niveau et éviter ainsi la poule de relégation dans quinze jours. Cela constitue le lot de chacun, à son niveau. Sauf qu’en N1A, c’est forcément plus chaud (**).

La force de l’ANA, emmenée par Tissot, mais aussi Benjamin Schmitt, Émilie Pinas, les inoxydables Kelhetter-Pion et Reibel, réside dans l’homogénéité d’un effectif renforcé par des demi-fondeurs luxembourgeois nouveaux venus. « Le moral est bon, résume un Roland Ponsot serein. On ne devrait être pas trop mal. Seule Stéphanie Seel est retenue par un stage professionnel. »

Les points de Mélanie Melfort manqueront par rapport à l’an dernier, mais le président, tout à son honneur, n’en fait pas une maladie. « Ne soyons pas plus royalistes que le roi. Elle était chez nous six ans. C’est déjà pas mal. »

Malgré Céline Distel (200m et... hauteur), Jérôme Haeffler et Stéphane Zumello au javelot, Félix Blaison et Nicolas Stirmlinger au disque, Mouhcine Ouahman sur 800m, le PCA paraît moins sûr de son affaire.

« Nous abordons ces interclubs avec beaucoup de philosophie et... peu d’ambitions, lance le président Jean-Pierre Hoerner, pessimiste. Sur les 60 athlètes que nous avons aligné l’an dernier au premier tour, 26 ne seront pas présents. Notre équipe comportera beaucoup de jeunes. Nous serons plus proches des 49000 points que des 50000. Nous terminerons dans la poule de maintien et, a priori, nous serons relégués. Je ne me fais pas beaucoup d’illusions. Le PCA vit une période transitoire. Tant que nous n’aurons pas les installations pour nous entraîner en hiver, le club régressera. C’est dans la logique des choses... »

Formalité en N2A ?

En N2A, les deux clubs haut-rhinois ont le potentiel pour monter à l’échelon supérieur. Sauf qu’il n’y aura que deux places dans l’ascenseur sur l’ensemble du pays.

Ce 1er tour ne doit pas leur causer de souci majeur, comme le confirme Christian Haenssler, président de l’EGMA. « Disputer ces interclubs sur nos terres, chez nos amis strasbourgeois, ce n’est que du plaisir. Nous disposons d’une équipe très homogène et plus complète que l’an dernier. Nous chercherons à approcher les 50 000 points et à prendre nos marques en vue du 2e tour. L’objectif, c’est de passer un cap et de monter un cran au-dessus. Plusieurs ténors sont parmi nous. C’est donc tout à fait envisageable. »

Ce 1er tour aura surtout l’avantage de faire évoluer en un même lieu Brigitte Ntiamoah (sur 400m), Sofiane Berdouzi, Akil Ayoub, Sofiane Selmouni, Julie Coulaud, Vladimir Jean-Bart (EGMA), Félix Roussel (100m... et longueur), Marion Klein, Otmane Belharbazi, Michael Boch en version marcheur, Mathieu Liebmann (EHA).

Voilà le décor planté. Ouvrez les mirettes et imprégnez-vous de ce qui constituera le sommet de l’année athlétique en Alsace.

(*) Champion de France de N2A, le S2A avait totalisé 51068 points. En Ile-de-France, où les interclubs ont été avancés d’une semaine, Athlé Sud 77 a accumulé 51351 points.

(**) Tous deux étaient sous les 51 000 points au 1er tour l’an passé. Trois clubs franciliens sont déjà au-delà de 52 600 points.

Documents associés
A l'affiche du PCA
14 août 2017
Les inscriptions sont ouvertes !...
27 juillet 2017 - ESR Colmar AC
... pour les catégories EA, PO et BE...
20 juillet 2017
Salle, piste, hors stade, cross, trail et montagne...
21 juin 2017
********LES GAGNANTS DE LA TOMBOLA********...
Albums photos
Partenaires

Région Grand Est

Conseil Départemental du Haut-Rhin

Caisse d'épargne d'Alsace

Ville de Colmar

Fédération Française d'Athlétisme

Ligue d'Athlétisme Région Grand Est

Comité Départemental dâ€â„¢Athlétisme du Haut-Rhin

booa constructeur archi-design