Accueil PCA » Médiathèque » Infos PCA »
16 septembre 2013

14/09/13_DNA_Retour gagnant de Mouhcine

Il y a trois ans, déjà , Mouhcine Ouahman avait gagné ici, à Hégenheim. Il s’était alors pointé en retard au départ, était parti de tout derrière avant de doubler le peloton dans son entier. Cette fois, enfin samedi soir, il était à l’heure.

Et il a gagné, forcément, en 41’50, soit une belle avance sur le reste de la bande. Cette course n’a l’air de rien pour un jeune homme ayant gagné un championnat de France, en salle sur 800 m. Mais entre ces deux succès, il y a eu une sale blessure.

Le revoir en telle forme est réconfortant, pour lui surtout. La cheville est réparée, mais les bobos n’ont pas disparu. « Mon entraîneur me le dit souvent, je dois me calmer. » Bien facile à dire, pas simple à appliquer quand on est resté si longtemps sans pouvoir courir.

« J’ai appris », promet le jeune homme. Il a payé pour apprendre quand, alors en pleine bourre, peu de temps après ses plus grands succès, la fracture de fatigue flingue sa suite. « Je n’ai pas écouté les douleurs. » Il se sentait tellement bien, la tête avait un tel moral qu’il ne voulait pas s’arrêter.

On l’a revu en piste en mai, à l’occasion du Meeting de Mulhouse. Depuis, il ne s’est pas trop reposé. Il aurait bien voulu en faire plus, d’ailleurs, s’il avait pu.

Cette fois, promis, il va se montrer prudent

« J’ai commencé ma saison quand les autres étaient déjà affûtés. » Et quand lui était fin prêt, les autres n’y étaient plus, plutôt au repos.

« Je voulais réussir 1’49, j’ai coincé à 1’50. » Bon, c’est pas mal quand même quand on revient d’aussi loin, avec, toujours, des séances chez le kiné pour soulager la cheville et les maux qui vont avec.

« Cela va mieux depuis que je porte une semelle orthopédique. » Les séquelles, même légères, sont là mais il insiste.

Après tout, il a 26 ans et encore tout plein de choses à espérer. Cette saison qu’il prépare, il se la souhaite aussi riche qu’avant la casse.

Actuellement, et toujours sur les conseils d’Abderrazak Belmjahed, son coach resté au Maroc (par ailleurs champion national du 800 m en 1987, en 1’54), il encaisse les bornes. Une fois la caisse regonflée, il s’en ira taper dedans, forcer la machine.

Ce ne fut pas le cas à Hégenheim, sur ses terrains d’entraînement. Mais la veille, il avait plu, c’était glissant, boueux et il n’avait pas ses pointes donc pas l’envie de risquer une mauvaise chute.

« Le cycliste devant moi a chuté deux fois. Alors j’ai fait attention. J’aurais pu gagner une ou deux minutes… »

Ce n’est pas le moment de prendre des risques alors qu’il y a une année à réussir, pour son grand retour qu’il espère avec des chronos à 1’47, au pire 1’48. D’ici là, on le verra sur les cross – « Si tout va bien », il reste prudent, depuis –, ceux de la FFA comme ceux des corpos.

Il a besoin, envie surtout, de courir. Mais pas tout ce qui bouge non plus. « Je me suis calmé, j’aimerais bien en faire plus mais je ne veux pas commettre la même erreur. »

Le voilà homme averti, vaudra-t-il le double de ce qu’il était ?


Documents associés
A l'affiche du PCA
6 mai 2018
Epreuves des athlètes !...
5 mai 2018
8ème Meeting National d’Athlétisme - on vous y attendra nombreux !...
3 mai 2018
Allez, on compte sur tous les athlètes !...
8 avril 2018
Salle, piste, hors stade, cross, trail et montagne...
21 mars 2018
et besoin de bénévoles pour la réussite de l’équipe !...
Albums photos
Partenaires

Endurance Shop

Région Grand Est

Conseil Départemental du Haut-Rhin

Caisse d'épargne d'Alsace

Ville de Colmar

Fédération Française d'Athlétisme

Ligue d'Athlétisme Région Grand Est

Comité Départemental dâ€â„¢Athlétisme du Haut-Rhin

booa constructeur archi-design