Accueil PCA » Médiathèque » Actualité »
11 janvier 2014

DNA_Rénovation du stade François Throo à Guebwiller

Pour autant qu’il s’en souvienne, Johan Charpentier a toujours connu le stade François-Throo dans un état difficilement conciliable avec la pratique de l’athlétisme : terre battue, flaques d’eau…

« J’ai fait mes premières séances d’entraînement au milieu des années 80 avec Didier Losser, se souvient-il. Déjà à l’époque c’était compliqué. Avec le temps, ça n’a fait qu’empirer, même s’il y a eu du mieux ces dernières années au niveau des équipements autour du stade. »

Aujourd’hui, président du FC Guebwiller athlétisme, il se réjouit évidemment du projet de rénovation du stade Throo : « Des travaux de drainage, de voirie, des sautoirs, des aires de lancers, mais aussi des équipements complets haies, tapis, starting-blocks… et bien sûr la pose d’un nouveau revêtement (qui pourrait être bleu comme à Daegu aux Mondiaux de 2011 ou rouge orange, de manière plus classique). La piste, c’est ce qu’on voit le plus, mais ça ne représente qu’un quart du coût total. Ce serait une Mondo, le même que sur les plus grands stades. Une piste six couloirs et huit en ligne droite, comme à Colmar. »

Il poursuit : « On le voit souvent après les JO ou les Mondiaux, les gamins veulent venir pratiquer l’athlé, mais beaucoup sont rebutés par l’état des installations. Avec un stade refait à neuf, on pourrait également organiser des compétitions de type championnat ou meeting jusqu’au niveau interrégional, mais aussi des stages, travailler avec les écoles… »

« Ce stade rénové bénéficierait à près de 3 000 utilisateurs »

« Ce stade rénové bénéficierait à près de 3 000 utilisateurs, avance pour sa part Marcel Metzger, adjoint aux Sports, porteur du projet. Les 200 athlètes du FCG, bien sûr, mais aussi les licenciés du Fast (108), des différents clubs de football (près de 400 avec les jeunes de l’AGIIR). Et surtout, aux plus de 2 000 élèves du collège et des lycées guebwillerois. »

« L’athlétisme reste la base des autres sports. Tous les pratiquants effectuent des séances de préparation physique sur des pistes d’athlé quand c’est possible, confirme M. Charpentier. On peut effectivement imaginer que les clubs du secteur viennent se préparer sur cette future piste. C’est d’ailleurs le cas à Colmar et dans bien d‘autres villes. »

Documents associés
A l'affiche du PCA
3 octobre 2018
Salle, piste, hors stade, cross, trail et montagne...
21 mars 2018
et besoin de bénévoles pour la réussite de l’équipe !...
3 février 2018
Remises des récompenses lors de l’AG...
Albums photos
Partenaires

Endurance Shop

Région Grand Est

Conseil Départemental du Haut-Rhin

Caisse d'épargne d'Alsace

Ville de Colmar

Fédération Française d'Athlétisme

Ligue d'Athlétisme Région Grand Est

Comité Départemental dâ€â„¢Athlétisme du Haut-Rhin

booa constructeur archi-design