Accueil PCA » Médiathèque » Actualité »
12 juin 2014

13/06/14_MEETING NATIONAL DE COLMAR_LES ECHOS DE LA PRESSE

17/06/14_DNA

Guillaume Zekri

« Une belle fête »

Guillaume Zekri dresse un « bilan positif » de la 4e édition du meeting national de Colmar, qui a rassemblé plusieurs centaines de spectateurs vendredi soir au stade de l’Europe.

– Quel est votre sentiment, à l’issue des festivités ?

– Je retiens que nous avons organisé une belle fête. Nous avons accueilli 230 athlètes pour la compétition à proprement parler, mais aussi 192 gamins pour le relais des écoles. Si on ajoute le public, il y avait sans doute près de 1 000 personnes au stade de l’Europe. C’est vraiment chouette.

La tribune était bien remplie et beaucoup de gens se sont assis dans l’herbe, à l’ombre des arbres, tout en encourageant.

Sinon, je n’ai pas relevé de performances extraordinaires, mais ce que j’ai vu, c’est du haut niveau d’athlétisme (Guillaume Zekri est lui-même un ancien coureur de 400 m haies).

– Les athlètes ont joué le jeu à merveille…

– Ils se sont rendus disponibles auprès des enfants et ont signé des autographes. Les athlètes aiment notre meeting. Beaucoup disent qu’ils ne retrouvent pas la même ambiance ailleurs. J’ai déjà reçu des dizaines de SMS de remerciements.

C’est la preuve qu’on a fait du bon boulot. Dans l’ensemble, le bilan est positif. Il n’y a pas eu de gros couacs, juste quelques imperfections…

– Lesquelles ?

– Les spécialistes du 100 m n’ont pas aimé courir avec le vent de face. On voulait leur permettre de s’élancer avec le vent dans le dos, mais un problème technique nous a empêché de mesurer les temps de l’autre côté de la piste (face à la tribune d’honneur). On corrigera le tir l’an prochain.

Par ailleurs, certains spécialistes du 400 m haies n’ont pas pu s’échauffer dans les meilleures conditions en raison de la proximité de l’aire de javelot. Ce sont des remarques que l’on prend en compte.

– Le meeting de Colmar est-il pérenne financièrement ?

– En 2013, nous avons enregistré un déficit de 3 000 €. Du coup, on a hésité à poursuivre cette année. Mais on s’est aussi dit que c’était un événement à maintenir dans le calendrier de l’athlétisme alsacien.

Nous sommes repartis avec un petit budget (31 000 € ) , que l’on a pu monter grâce au soutien d’une dizaine de partenaires fiables, qui ont fait un vrai effort. D’autres nous ont offert des avantages en nature : la mise à disposition de véhicules, des affiches gratuites…

Près de 500 t-shirts spécialement créés pour le meeting ont été remis aux enfants, aux athlètes et aux membres du jury. Nous ne faisons pas payer l’entrée, mais nous récoltons quelques recettes à la buvette. Pour arriver à l’équilibre, nous avons aussi organisé une tombola. Nous allons laisser passer l’été, et dès septembre, nous nous projetterons sur la suite.

– Espérez-vous proposer un plateau encore plus relevé, à court terme ?

– Mon ambition première, quand j’ai repris ce meeting, c’était de le consolider. Il faut être réaliste. Sauf à obtenir un budget plus important, on ne pourra pas faire quelque chose de beaucoup plus grand. Malgré tout, je pense que l’on peut voir un peu plus haut en 2015.



14/06/14_DNA


Le public du stade de l’Europe a vibré au rythme des foulées de Céline Distel-Bonnet, Ronald Pognon et consorts, hier soir à Colmar. Les stars du seul meeting national organisé en Alsace ont affiché un état d’esprit conquérant.

Elle avait peut-être dans les jambes les minima pour l’Euro de Zurich (11’’30), mais on ne le saura jamais. Céline Distel-Bonnet a dû composer avec un terrible vent de face (-2,2m/s), hier sur son 100 m, lors du 4e meeting national de Colmar.

Et son temps (11’’56) ne dit évidemment rien de son excellente forme du moment.

« J’apprends toujours à me connaître »

« Je me sens bien », sourit la Savernoise du Pays de Colmar Athlétisme, deuxième meilleure performeuse française de l’année 2014 grâce à ses 11’’39 de samedi dernier, à Regensburg (Allemagne).

« Les conditions n’étaient pas favorables, c’est dommage, d’autant que ma course valait sans doute dans les 11’’30. Il y a un peu de déception, mais je ne fais pas non plus une fixation sur ces minima. Je sais que je suis capable de les réaliser… »

Si la sprinteuse atteint ce premier but, dans les semaines à venir, elle ne s’en satisfera pas. Car elle en est persuadée : « plus de trois filles », dans l’Hexagone, ont les arguments pour en faire de même.

Sa priorité consiste donc à rester confortablement calée dans le trio de tête aux bilans, condition sine qua non pour voir la Suisse et ses championnats d’Europe, en individuel cet été.

La première place, occupée par la star tricolore Myriam Soumaré (11’’18), semble d’ores et déjà hors de portée. « Elle a mis la barre haute », reconnaît Céline Distel-Bonnet, tout en ajoutant : « J’apprends toujours à me connaître. J’effectue beaucoup de petits réglages, y compris à l’échauffement. Je ne suis pas encore à 100 %. » Ça promet…

Sur 200m, une bonne heure plus tard, la jeune femme s’est contentée d’un chrono de 24’’04. Anecdotique, bien sûr, sachant qu’elle enchaîne les courses actuellement.

À son échelle, Benjamin Georg est, lui aussi, en pleine ascension. Le Strasbourgeois, qui vaut 10’’50 cette saison, a bouclé son 100m en 10’’70 malgré un vent défavorable (-0,6m/s).

« Je suis content, l’entraînement paye, apprécie le sprinteur du S2A. Cette fois, j’ai eu une belle mise en action, alors que je pêche, généralement, sur le départ. J’espère rester dans les seize premiers Français et me qualifier pour les championnats de France Élite (en juillet à Reims, ndlr). »

Benjamin Georg, que l’on retrouvera dès demain aux « Alsace » à Obernai, pourra en tout cas raconter à ses enfants qu’il a devancé, en ce 13 juin 2014, un certain Ronald Pognon.

Le « rôle d’ambassadeur » de Ronald Pognon

Le premier Français à être descendu sous les 10’’ sur 100m n’est, certes, plus au sommet de son art. Mais tout de même, sur son seul nom, il continue à attirer les foules. « C’est grâce à cette fameuse performance que je suis connu. Ce soir (lire hier) , un de mes concurrents s’est rappelé que je lui avais offert mon dossard il y a quatre ans à Forbach », relatait, sincèrement touché, l’athlète de l’ES Montgeron, bloqué à 10’’99 puis à 21’’67 (au 200m) sur la piste colmarienne.

« Ça me fait plaisir de voir que je donne envie aux gens. J’aime jouer ce rôle d’ambassadeur. »

À 31 ans, Ronald Pognon n’a pas abandonné toute ambition sportive, même si d’autres sprinteurs (Jimmy Vicaut, Christophe Lemaitre…) lui ont volé la vedette depuis un moment. Tout juste remis d’une rupture du tendon d’Achille, le champion du monde 2005 du 4x100m reprend gentiment les choses sérieuses.

« Mon rêve le plus cher désormais, c’est de me qualifier pour les Jeux de Rio en 2016. Pouvoir dire que je suis de retour… Après, je prendrai ma retraite tranquillement. »

Ne jamais sous-estimer le cœur d’un champion…


14/06/14_L’ALSACE


Le vent a de nouveau joué des tours aux sprinteurs, Céline Distel-Bonnet en tête, hier soir, lors d’un meeting national de Colmar où les Alsaciens n’ont pas été les derniers à briller.

Cette fois, on ne pourra certainement pas accuser les organisateurs du meeting national de Colmar de ne pas avoir fait l’effort. Mais quand ça ne veut pas, ça ne veut pas.

Régulièrement sollicités par les athlètes pour faire enfin courir les courses de sprint dans le sens du vent, comme cela se fait de plus en plus par ailleurs et notamment de l’autre côté de la frontière, les dirigeants du Pays de Colmar avaient donc cette fois installé un deuxième système de chronométrage électrique, sur la ligne droite opposée du Stade de l’Europe. Las, l’énergie déployée tout au long de la semaine par le directeur de la compétition, Guillaume Zekri, et son équipe a été plombée à la dernière minute par un problème technique.

Tout ce petit monde de sprinteurs, l’enfant du pays Céline Distel-Bonnet en tête, en a donc été quitte pour traverser tout le stade et prendre le départ de l’autre côté avec, comme d’habitude, un vilain vent… de face. Résultat des courses : le très joli 100 m inaugural de la vedette du PCA, large vainqueur de la soirée à l’applaudimètre et au nombre d’autographes signés, s’est conclu en 11’’56 (vent : -2,3 m/s), un chrono qui aurait sans doute valu pas loin de 11’’30 dans l’autre sens, soit les minima pour les championnats d’Europe de Zurich (12-17 août), son grand objectif de la saison. Une heure et demie plus tard, on prend les mêmes (Céline et le vent) et on recommence sur 200 m : 24’’04 et une bise de -2,3 m/s dans la figure. Rageant.

« C’est tellement dommage, je me sentais vraiment bien ce soir (hier), soupirait la Savernoise, qu’on retrouvera sous le maillot bleu au 4x100 m à la Coupe d’Europe par équipes à Braunschweig (Allemagne) le week-end prochain. Ce n’est pas très grave, le but était avant tout d’emmagasiner des courses en compétition, et il reste du temps encore cette saison. En plus, dans le contenu, mes courses sont plutôt bonnes. Mais ce vent est tellement pénalisant… »

Les Nicollin en force

Il l’a un peu moins été pour les garçons (-0,6 m/s), mais le Zimbabwéen Francis Zimwara, vainqueur en 10’’62, n’en a pas spécialement profité. Son dauphin, le Strasbourgeois Benjamin Georg, un peu plus (10’’70). Le Martiniquais et guest star Ronald Pognon, 5e en 10’’99 après avoir été le premier Français à descendre sous les dix secondes (9’’99) il y a presque dix ans, beaucoup moins.

D’une manière générale, la satisfaction est plus venue des régionaux que des autres. Tout juste retiendra-t-on le nouveau record du meeting de la Francilienne Joan Medjid sur 400 m haies (59’’02), les 50’’01 du Tunisien Mohamed Seghaier, toujours sur 400 m haies, et la jolie bataille entre le Zambien Saviour Kombe (46’’86) et le recordman de la compétition Nicolas Fillon (47’’45).

Au javelot, l’une des épreuves labellisées par la Fédération française d’athlétisme, la famille Nicollin a mis tout le monde d’accord. Le frère Jérémy, licencié à l’Alsace Nord Athlétisme et entraîné par Jacques Danail à Strasbourg, a de nouveau franchi 70 m, à son dernier essai (70,98 m). La petite sœur Margaux (50,64 m) a relégué la tenante du titre allemande, Esther Eisenlauer, à plus de trois mètres (2e avec 47,29 m). « Je sors d’une petite période sans, souriait l’aîné, champion de France hivernal en titre qui vise le doublé cet été à Reims (11-13 juillet). Il manque un petit quelque chose encore sur les deux derniers appuis de ma course d’élan, mais je suis satisfait. C’est un concours national quand même, je gagne, c’est bon pour le moral. Dimanche (Ndlr : demain) , aux championnats d’Alsace à Obernai, je vais essayer de grappiller ces 5 mètres qui me manquent pour aller à la Coupe d’Europe par équipes le week-end prochain avec l’équipe de France. Je peux le faire. »

Hueber Moosbrugger rafle le 5000 m !

Juste avant de passer son bac S la semaine prochaine, l’Italo-Marocain du FCM a fait mieux qu’espéré en dépassant sur le fil son aîné Mouhcine Ouahman (PCA) sur 800 m, avec à la clé le 3e meilleur chrono de sa carrière (1’50’’28), qui lui donne « beaucoup de confiance pour cet été ».

Enfin, comme de coutume depuis l’an passé, les championnats d’Alsace de 5000 m ont clôturé la soirée, avec le titre féminin pour la vétérane Blandine Bitzner-Ducret (S2A, 17’18’’07) devant Elodie Mené (ANA, 17’19’’74). En revanche, surprise chez les hommes où le junior Maxime Hueber Moosbrugger (ANA), en pleine préparation des championnats d’Europe de triathlon le week-end prochain à Kitzbühel, s’est offert le scalp du Bischheimois Kader Mahmoudi (14’29’’72 contre 14’36’’68). Pour son premier 5000 m sur piste s’il vous plaît.


12/06/14_DNA

La strasbourgeoise laurie-anne-yelbi (a-d-) revient au stade de l’europe de colmar quatre jours apres y avoir dispute le match alsace-bade (12-00-sur-le-100-m)

Premier Français à être descendu sous les 10 secondes au 100 m, Ronald Pognon foulera la piste du stade de l’Europe, demain, à l’occasion du 4e meeting national de Colmar. La compétition rassemblera, une fois encore, de nombreux athlètes référencés. Un beau spectacle en perspective...

Il ne sera finalement pas là. Victime d’une petite élongation à la cuisse, mardi à l’entraînement (c’est du moins la raison qu’il a invoquée...), Leslie Djhone a déclaré forfait auprès des organisateurs du meeting national de Colmar.

Mais l’absence du sprinteur, détenteur du record de France du 400 m (44’’46 en août 2007), n’est pas de nature à perturber les nuits de Guillaume Zekri.

Avec un « petit budget » de 31 000 euros, le nouveau directeur de l’événement a réussi à rassembler un superbe plateau. Le plus connu des participants est sans nul doute Ronald Pognon, licencié à l’ES Montgeron.

Le champion du monde du 4x100 m (en 2005 à Helsinki) restera à jamais le premier Français à avoir percé le mur des 10 secondes sur la ligne droite (*). Son duel avec le sprinteur africain Mosito Lehata (originaire du Lesoto) s’annonce comme l’un des temps forts de la soirée de demain.

« Sur le 100 m, ça va aller très vite »

Lehata ? Ce nom ne vous dit peut-être rien, mais on parle là du deuxième meilleur performeur de l’année (10’’23), sur le territoire français. « Sur le 100 m, ça va aller très vite », prévient Guillaume Zekri.

On veut bien le croire, sachant que le Zimbabwéen Francis Zimwara (10’’38) ou encore... le Strasbourgeois Benjamin Georg (10’’50) seront également de la partie.

Densité : tel est le maître mot du meeting de Colmar, version 2014. La compétition comprend six épreuves nationales (400m, 400m haies, javelot hommes et femmes), mais à entendre les organisateurs, chaque discipline vaudra le détour.

Le 100 m féminin aura une saveur particulière, avec la « locale » Céline Distel-Bonnet (Pays de Colmar Athlétisme) sur la ligne de départ. L’internationale tricolore s’est rapprochée des minima (11’’30) pour l’Euro de Zurich (du 12 au 17 août), samedi dernier en Allemagne.

Dans la commune de Regensburg, elle s’est montrée rapide, très rapide (11’’39) à ce stade de la saison. Hier, la sprinteuse a encore fait fort avec un 11’’47, au meeting de Dessau. Ses objectifs sont limpides : « Améliorer » ses chronos « sur 100 et 200m », afin de poursuivre la montée en puissance qui doit la conduire à Zurich.Guillaume Zekri ne s’est pas trompé, en la propulsant sur les affiches de promotion de son meeting. « Nous en avons placardé 40 à Colmar. D’un coup, Céline a grandi ! Ça lui a fait bizarre de mesurer 1,86 m... » En vrai, la Savernoise plafonne à 1,70 m, mais ce n’est pas un handicap dans sa discipline.

À ses côtés demain soir, elle retrouvera la Strasbourgeoise Laurie-Anne Yelbi (S2A), qui vaut 11’’87 cette année.

Une piste au top

Le public alsacien aura en outre la chance de découvrir de nombreux athlètes référencés.

On pense à la Mauricienne Annabelle Lascar, mais aussi aux Franciliennes Djeneba Camara, Elea Diarra et Audrey Nkamsao, toutes spécialistes du 400 m.

Difficile de ne pas citer également le Tunisien Mohamed Seghaier, les Parisiens Ludovic Dubois et Baba Samangaray ou encore la Francilienne Joan Medjid, qui risquent d’affoler les chronos sur 400 m haies.

Tous apprécieront, à coup sûr, la piste du stade de l’Europe. « Elle répond vraiment bien », assure Guillaume Zekri, lui-même ancien hurdleur. « Toutes les conditions de la performance sont réunies. »

Alors mesdames, messieurs, à vous de jouer !

(*) 9’’99 le 5 juillet 2005 lors du meeting de Lausanne.

Meeting national de Colmar, ce vendredi (à partir de 18h20) au stade de l’Europe. Organisation : PCA. Entrée libre. À 21h30, l’événement servira de cadre aux championnats d’Alsace du 5 000 m.


12/06/14_L’ALSACE

(Ronald Pognon n’a plus ses jambes de 20ans mais il reste l’une des attraction du 100m à Colmar)

Le meeting national de Colmar, seule compétition de ce calibre organisée en Alsace, a lieu demain soir au stade de l’Europe. Avec tous les ingrédients réunis pour passer un bon moment.

L’an dernier, ils avaient été contraints de renoncer tous les deux à la dernière minute sur blessure ; cette fois-ci, il n’y en a qu’un. Leslie Djhone, recordman de France du 400 m (44’’46 en 2007), s’est fait une petite élongation mardi à l’entraînement et sera forfait pour la deuxième année consécutive. En revanche, Ronald Pognon, premier Français à avoir couru le 100 m en moins de 10 secondes (9’’99 en 2005), sera bien l’une des principales têtes d’affiche du meeting national de Colmar demain soir.

Le temps a cependant fait son œuvre et le sprinteur martiniquais ne sera pas favori de sa course. Car sur 100 m, épreuve non labellisée par la fédération à l’occasion du rendez-vous haut-rhinois (contrairement aux 400 m, 400 m haies et javelot, masculins et féminins), le titre devrait être trusté par l’un des deux Africains de l’Athlé Vosges EC, le Lesothan Mosito Lehata et le Zimbabwéen Francis Zimwara (respectivement 10’’23 et 10’’38 cette saison, contre 10’’62 pour Pognon). À moins que le Strasbourgeois Benjamin Georg (S2A), 10’’50 le 25 mai, ne coiffe tout le monde sur la ligne. Au 400 m masculin, ce sera là encore l’un des membres de la légion étrangère de l’AVEC, le Zambien Saviour Kombe (46’’51), qui aura les faveurs des pronostics.

Sur le 100 m féminin, c’est le chouchou du stade de l’Europe, Céline Distel-Bonnet (PCA), que tout le monde attend de voir à l’œuvre. En l’absence d’adversaires à sa taille, il sera intéressant de voir si la Savernoise est capable de s’approcher voire d’améliorer sa meilleure performance de la saison (11’’39). Toujours dans les épreuves d’encadrement, la bataille sur 800 m s’annonce rude entre les Alsaciens Mouhcine Ouahman (PCA), Ayoub Akil (FCM) et Kader Mahmoudi (ANA), et l’Allemand Christian Meisel.

Il y a un an, Haeffler…

Au javelot, il y aura d’abord une grosse pensée pour le régional de l’étape, Jérôme Haeffler (PCA), gravement blessé au tendon d’Achille lors de l’édition 2013 du meeting et toujours en phase de reprise. En son absence, les espoirs se porteront sur le Dijonnais de l’Alsace Nord Athlétisme, Jérémy Nicollin, qui tentera de retrouver sa forme hivernale pour dépasser à nouveau les 70 m. Il trouvera notamment sur sa route le vétéran allemand Peter Esenwein, 46 ans, qui lançait à plus de 87 m il y a dix ans… Sa compatriote Esther Eisenlauer, tenante du titre à Colmar, sera la grande favorite chez les dames. Quant au 400 m haies féminin, il n’est pas impossible d’y voir tomber le record du meeting (59’’72) grâce à la présence de la Francilienne Joan Medjid, 2e du bilan français avec 57’’69.

Da Silva sur 5000 m ?

Enfin, comme l’an dernier, le championnat d’Alsace de 5000 m, féminin et masculin, constituera le clou du spectacle à 21 h 30. Malheureusement, le vainqueur de l’an dernier, le Strasbourgeois Pierre Joncheray (14’10’’29), se remet doucement d’une blessure au pied. Du coup, le 3e de la dernière édition, le Robertsauvien Anthony Da Silva, fait en l’état office de favori devant une belle meute de participants. Chez les dames, on se dirige vers un duel Blandine Bitzner-Ducret (S2A) - Elodie Mené (ANA).

Le programme

STADE DE L’EUROPE À COLMAR. Vendredi 13 juin à partir de 18 h 20. Entrée libre. Petite restauration sur place.

18 h 20 : 8x50 m des écoles ; 18 h 40 : 8x50 m des collèges ; 19 h : 100 m féminin, javelot national masculin ; 19 h 15 : 100 m masculin ; 19 h 30 : 400 m haies national féminin, poids masculin, triple saut masculin ; 19 h 45 : 400 m haies national masculin ; 20 h : 400 m national féminin ; 20 h 15 : javelot national féminin ; 20 h 20 : 400 m national masculin ; 20 h 30 : triple saut féminin ; 20 h 40 : 200 m féminin ; 20 h 50 : 200 m masculin ; 21 h 05 : 800 m féminin ; 21 h 15 : 800 m masculin ; 21 h 30 : 5 000 m masculin et féminin (championnat d’Alsace).


07/06/14_L’ALSACE

Le meeting de Colmar se déroulera vendredi prochain. Autour des têtes d’affiche Ronald Pognon et Leslie Djohne, la réunion devrait offrir quelques moments de haut niveau dans plusieurs disciplines.

Au meeting de Colmar de vendredi prochain, six épreuves sont labellisées par la Fédération française d’athlétisme, le 400 m, le 400 m haies et le javelot, tous masculins et féminins. Et parmi les neuf épreuves d’encadrement, certaines rassembleront des athlètes de premier plan national. En tout, environ 200 athlètes seront présents, auxquels il faut ajouter également 190 scolaires qui disputeront le relais des écoles en début de programme.

Quelques noms connus seront donc de la partie. S’ils ne sont plus au sommet de leurs performances, deux champions du monde sont annoncés : Ronald Pognon, champion du monde du 4x100 m et premier Français à descendre sous les 10’’, et Leslie Djohne, champion du monde du 4x400 m en 2003. Le premier est annoncé sur un 100 m qui risque d’aller très vite, puisque sont aussi annoncés Mosito Lehata et Francis Zimwara, tous deux licenciés à Athlé Vosges. Le premier vient du Lesotho et affiche des records de 10’’23 au 100 m et 20’’37 au 200 m ! Le second originaire du Zimbabwe a déjà réussi 10’’38 et 20’’98 sur les mêmes distances. Côté régionaux, le Strasbourgeois Benjamin Georg, crédité de 10’’50, est à suivre.

Leslie Djohne participera quant à lui à un 400 m où il sera intéressant d’observer le jeune Colmarien Victor Rothenburger, 3e aux France juniors l’année dernière et déjà auteur d’un 48’’52 prometteur.

« Gonflée à bloc »

Le 100 m féminin aura l’avantage de mettre en lumière l’athlète- phare alsacienne Céline Distel- Bonnet, qui figure sur l’affiche du meeting. La Colmarienne est « gonflée à bloc », selon les organisateurs. Elle disputera le 100 m et le 200 m.

À suivre également le javelot avec le champion de France hivernal Jérémy Nicollin, déjà mesuré à 73 mètres.

Pour un budget d’environ 30 00 euros et une soixantaine de bénévoles, les organisateurs sont très satisfaits du plateau : « Notre budget est petit pour un meeting national, mais la convivialité qui y règne et les conditions réunies pour la performance font que les athlètes qui y sont déjà venus en parlent autour d’eux et nous font de la pub », indique Guillaume Zerki, le directeur.

La réunion servira aussi de cadre aux championnats d’Alsace du 5 000 m féminin et masculin.


Documents associés
A l'affiche du PCA
16 avril 2018
Allez, on compte sur tous les athlètes !...
8 avril 2018
Salle, piste, hors stade, cross, trail et montagne...
31 mars 2018 - ESR Colmar AC
Billets en vente ! Allez les jeunes on compte sur vous !...
13 février 2018
Venez représenter votre entreprise par groupe de 4 à 10 personnes et concourir dans 5 (...)...
3 février 2018
Remises des récompenses lors de l’AG...
Albums photos
Partenaires

Région Grand Est

Conseil Départemental du Haut-Rhin

Caisse d'épargne d'Alsace

Ville de Colmar

Fédération Française d'Athlétisme

Ligue d'Athlétisme Région Grand Est

Comité Départemental dâ€â„¢Athlétisme du Haut-Rhin

booa constructeur archi-design