Accueil PCA » Médiathèque » Infos PCA »
23 juin 2014

22/06/14_DNA_Saint-Louis nature : duel au sommet


Mouhcine Ouhman , on a l’habitude de le voir briller sur la piste sous tunique colmarienne, mais le jeune homme crèche dans le coin frontalier. Il y a ses habitudes, ses relations, ses terrains d’entraînement. La Petite Camargue en fait partie, et c’est là que se dispute le Saint-Louis nature.

Alors, samedi soir, il s’est invité. Tant mieux car il est toujours le bienvenu ici bas. « J’ai des liens affectifs avec le Running (le club ludovicien organisateur). J’ai toujours été bien reçu ici, je connais quasiment tout le monde. » Grand sourire, visage avenant, il s’y sent « en famille ».

Ces 10 km, il y a ses repères, ses chronos. Quand il s’y frotte, il sait où il s’engage. Pourtant, la course ne fut pas si tranquille que prévu.

À Hégenheim ou même Rixheim, il s’était offert une joyeuse balade solitaire, sans avoir à se faire mal aux mollets.

Mais là, soudain, il s’est trouvé un camarade de jeu inattendu. Son nom ? Ferhat Zaïdi, l’homme qui fait son grand retour à intervalles irréguliers. Et qui revient toujours aussi fort. Mouhcine Ouahman ne le connaît pas, il ne se doutait pas qu’avec ses 50 ans, le Mulhousien était si fort, aussi accrocheur.

« Je n’en revenais pas, glisse le jeunot. Il ne lâchait pas, j’ai même failli craquer. » Le côte à côte est serré, il ne se règle que dans les derniers hectomètres. « L’ancien » – il répète à l’envi qu’il est V2 (vétéran 2e année) – a encore en lui de quoi titiller durement les jambes des collègues en baskets.

Même si, cette fois, il est tombé sur un os. « Je sentais qu’il (l’os en question) n’était pas bien. Si j’avais su qui il était, combien il valait (1’49 au 800m) , j’aurais plus été dans l’attente. » Tant pis, ce sera pour une prochaine fois, car, promis : on va le revoir vite.

« Je voulais reprendre à Staffelfelden, mais je me suis fait un claquage pendant la préparation. » Malgré l’âge, le garçon a de la ressource.

Il s’entraîne toujours, mais il est à court de compétitions. « Ce n’est quand même pas pareil, pas le même rythme. Mais je reste compétiteur… »

Alors il ne va pas s’arrêter là, en si bon chemin. « Je n’arrive plus à enchaîner boulot et courses. Quand j’étais jeune, il m’était arrivé de faire 3’46 (au 1500m) le soir après le travail. Là, je suis V2 (bis) et c’est plus difficile », sourit-il. « J’ai vu qu’il (Mouhcine) était à bout, je l’ai testé, mais je n’ai pas pu répondre à son accélération… »

Rassurant pour Mouhcine Ouahman, vainqueur en 33’48 de ces 10 km disputés en plein cagnard. Lui a voulu s’offrir une partie de plaisir, une séance d’intensité moyenne. Il a besoin d’être en forme, à l’heure de se lancer dans une série de meetings clefs pour la suite de sa saison.

À Halluin, puis à Zurich, il ira chercher un 1’48 (800m) pour s’assurer une qualification pour les Championnats de France d’été. Ceux d’hiver, il y était et il y avait disputé la finale. « J’ai pris du retard, j’ai dû passer du temps pour ma formation (d’éducateur sportif). Je n’avais pas le choix… »

Il a désormais plus de temps, alors il court après le “chrono”.

Documents associés
A l'affiche du PCA
10 décembre 2018
Bons moments d’échange de ce Dimanche 9 décembre 2018, merci aux participants (...)...
1er décembre 2018
Salle, piste, hors stade, cross, trail et montagne...
25 novembre 2018
Invitation aux licenciés du PCA le 7/12 de 19 à 20 h 30...
21 mars 2018
et besoin de bénévoles pour la réussite de l’équipe !...
3 février 2018
Remises des récompenses lors de l’AG...
Albums photos
Partenaires

Endurance Shop

Région Grand Est

Conseil Départemental du Haut-Rhin

Caisse d'épargne d'Alsace

Ville de Colmar

Fédération Française d'Athlétisme

Ligue d'Athlétisme Région Grand Est

Comité Départemental dâ€â„¢Athlétisme du Haut-Rhin

booa constructeur archi-design