Accueil PCA » Médiathèque » Actualité »
14 juillet 2014

11-13/07/14_DNA_Championnat de France Elite à Reims


Neuf médailles si ça veut rigoler, telle était l’hypothétique pour ne pas dire utopique perspective.

Rigoler ? Aux éclats, oui. Car dans les neuf médailles potentielles figuraient celle du malheureux Otmane Belharbazi (EHA), 4e du 1 500 m pour la troisième année consécutive. En revanche, on n’imaginait pas que Brigitte Ntiamoah (EGMA) accompagnerait Céline Distel-Bonnet (PCA) sur le podium du 200m.

« Un, je ne le savais pas. Deux, je suis épuisée »

La sprinteuse colmarienne a d’ailleurs mis du temps à se rendre compte qu’elle monterait sur la plus haute marche. « Avec les étrangères, je n’y comprends rien. Quel est mon classement ? »

Le temps de lui montrer le badge ‘‘ championne de France ’’ qui lui avait été mis autour du coup en prévision de la cérémonie protocolaire sans qu’elle n’y prête attention, et son visage s’illuminait.

Enfin… à peine. Surtout pour un premier titre national en senior. « Un, je ne le savais pas. Deux, je suis épuisée. Je réaliserai demain. Sur 200m en plus ! »

L’averse qui s’était abattue juste au mauvais moment, incitant tout le monde à s’abriter au plus vite, avait ajouté à la confusion.

En tête jusqu’aux 150m, la Savernoise avait été débordée par l’Ivoirienne du Stade Français, Marie-Josée Talou, qui ne pouvait prétendre à la couronne. Au bout d’elle-même au cours de sa 4e course en l’espace de 25h, Distel-Bonnet a même trébuché à quelques mètres de la ligne.

« En série, j’ai suivi le plan : pousser, me placer puis gérer. En finale, j’ai fait ce qu’il fallait. J’ai tout donné, d’où cette grosse faute. Enchaîner les courses fut un excellent entraînement. Et le titre, je le prends avec plaisir. »

Tant pis si, sous le déluge soudain, le chrono ne pouvait suivre (24”09). Et tant pis si une bonne partie du gratin avait négligé ce 200m. Il fallait tout de même dominer la favorite Jennifer Gallais (24”19).

Cinquième en 24”40 mais devant deux Ivoiriennes, Brigitte Ntiamoah s’invitait donc aussi au festin, décrochant le bronze, comme en salle à Bordeaux cet hiver. « Je ne m’y attendais pas. Je voulais essayer de faire un chrono, mais il pleuvait trop. Je suis très contente. » Du Ntiamoah dans le texte. Humble et timide. Et pourtant.

« Il ne faut pas se voiler la face, reconnaissait son entraîneur, Pascal Bleu. Il manquait beaucoup de monde. Mais Brigitte était là, elle, avec le mérite d’être une nouvelle fois exacte au rendez-vous. »

Peu avant, son coéquipier Sofiane Selmouni (1’47”96) avait décroché le même métal au terme d’un 800m survolé par le patron, Pierre-Ambroise Bosse, en tête de bout en bout et allant crescendo. « Il est intouchable, soupirait le Mulhousien. J’ai essayé de relancer dans la ligne opposée ( aux 500m, NDLR ), mais il était trop loin. Au finish, je manque de jus. Je savoure cette médaille. La première, mais pas la dernière. Je n’ai pas trop de regrets, même si j’aurais aimé l’argent, mais je manquais de fraîcheur. »


Documents associés
A l'affiche du PCA
13 juin 2018
Salle, piste, hors stade, cross, trail et montagne...
11 juin 2018
du samedi 9 juin 2018...
10 juin 2018
Retrouvez toutes les photos et la vidéo + live du Meeting !...
10 juin 2018
Résultats, liste des Gagnants de la Tombola, plan d’accès, affiche, flyer, engagés, article DNA / (...)...
21 mars 2018
et besoin de bénévoles pour la réussite de l’équipe !...
Albums photos
Partenaires

Endurance Shop

Région Grand Est

Conseil Départemental du Haut-Rhin

Caisse d'épargne d'Alsace

Ville de Colmar

Fédération Française d'Athlétisme

Ligue d'Athlétisme Région Grand Est

Comité Départemental dâ€â„¢Athlétisme du Haut-Rhin

booa constructeur archi-design