Accueil PCA » Médiathèque » Actualité »
16 août 2014

12-17/08/13_DNA_Championnats d’Europe 2014 à Zurich


« Le temps de rentrer à l’hôtel, de manger, de faire des soins puis de trouver le sommeil, la nuit a été courte. Je suis très contente de ce que j’ai réalisé, mais je n’ai pas fait la fête ! »

Magnifique 6e sur la distance reine, le 100 m, mercredi soir au Letzigrund de Zurich, Céline Distel-Bonnet aurait pourtant eu toutes les raisons du monde de savourer un résultat sur lequel peu de monde aurait parié. « Contrairement aux séries mardi, j’ai fait deux vraies belles courses mercredi soir, analyse la sprinteuse alsacienne de 27 ans. J’ai revu la finale, c’était vraiment très serré, j’ai été dans le coup quasiment jusqu’au bout. Je suis vraiment contente, ça laisse de l’espoir pour les saisons à venir. »

On en restera là pour le 100 m. Car la vedette du Pays de Colmar Athlé a la particularité d’être sélectionnée sur deux épreuves à l’occasion de cet Euro 2014. Et le meilleur dans tout ça, c’est que le 4x100 m qui l’attend cet après-midi (séries à 15h10) et peut-être demain (finale à 17h22) pourrait lui offrir l’opportunité de vivre ce qu’elle n’a plus vécu depuis son titre de vice-championne du monde juniors en 2006 (déjà en relais), à savoir les joies d’un podium international dans une compétition majeure.

Revancharde ? Pas du tout !

En l’occurrence, le 4x100 m féminin français a des ambitions à Zurich. Un an quasiment jour pour jour après leur disqualification rocambolesque aux Mondiaux de Moscou, Céline Distel-Bonnet et ses copines visent clairement la boîte. Au minimum.

Un bon moyen pour oublier cette fameuse médaille d’argent qui leur a été retirée deux heures après le podium dans la capitale russe ? La Savernoise s’en défend : « Ça m’est presque pénible d’évoquer encore Moscou. J’ai complètement tourné la page. Il n’y a ni crispation, ni tristesse. Et encore moins l’envie de prendre une revanche. »

Certaines de ses camarades relayeuses ne partagent pas forcément cet avis… Là où il n’y a pas débat en tout cas, c’est qu’au regard des performances obtenues individuellement sur 100 m cette semaine (Soumaré 2e , Distel 6e et Ikuesan 8e de la finale), l’or est parfaitement envisageable pour les Bleues, dont le quatuor sera complété par Stella Akakpo, comme à… Moscou.

« Trois Françaises en finale du 100 m, c’est évidemment de bon augure pour le relais, consent la diététicienne strasbourgeoise. Au vu de nos meilleurs chronos ici à Zurich (11’’03 pour Soumaré, 11’’22 pour Ikuesan, 11’’24 pour elle) , on peut dire que la forme est toujours là. Cela ne semble pas être le cas des Allemandes par exemple (aucune en finale, ndlr). Mais, on le sait, les épreuves de relais sont extrêmement aléatoires. C’est presque gênant de parler d’objectif. »

Christine Arron, présente à Zurich pour soutenir son compagnon Benjamin Compaoré en finale du triple saut jeudi, va dans le même sens. « En relais, la vitesse compte, bien sûr, mais aussi et surtout le passage de témoin, observe celle qui a été médaillée à six reprises avec le relais 4x100 m tricolore. Je ne me souviens pas d’un grand championnat sans une équipe disqualifiée. » A priori, pas besoin de chercher plus loin le principal adversaire des Bleues.

Documents associés
A l'affiche du PCA
14 août 2017
Les inscriptions sont ouvertes !...
27 juillet 2017 - ESR Colmar AC
... pour les catégories EA, PO et BE...
20 juillet 2017
Salle, piste, hors stade, cross, trail et montagne...
21 juin 2017
********LES GAGNANTS DE LA TOMBOLA********...
Albums photos
Partenaires

Région Grand Est

Conseil Départemental du Haut-Rhin

Caisse d'épargne d'Alsace

Ville de Colmar

Fédération Française d'Athlétisme

Ligue d'Athlétisme Région Grand Est

Comité Départemental dâ€â„¢Athlétisme du Haut-Rhin

booa constructeur archi-design