Accueil PCA » Médiathèque » Actualité »
23 septembre 2014

28/09/14_DNA_Championnats de France de trail, dimanche à Buis-les-Baronnies (Drôme)


Dix courses, dix victoires. Franchement, on se demande ce qui peut bien arriver à Sébastien Spehler en 2014. Le coureur d’Ammerschwihr marche sur l’eau actuellement. Et ce n’est pas la perspective des championnats de France de trail, programmés dimanche à Buis-les-Baronnies, qui sera de nature à l’effrayer.

« J’ai une pression supplémentaire sur les épaules, mais ça me motive »

Dans la Drôme provençale, le licencié du PCA / CSL Neuf-Brisach défendra le titre chèrement acquis, l’an dernier à Gap, au prix d’un finish éblouissant. « Une fois encore, les dix derniers kilomètres se feront en descente (à travers un champ d’oliviers, ndlr) , sourit-il. En 2013, c’est précisément là que j’avais réalisé la différence. Le problème, maintenant, c’est que tous mes concurrents le savent… » Il n’est donc pas impossible que le jeune (26 ans) habitant de Bassemberg adopte une autre stratégie, qui évoluera, bien sûr, en fonction de la physionomie des débats.

Sur un superbe circuit de 60 kilomètres (3 150 m de dénivelé positif) aux allures de montagnes russes – « ça monte, ça descend… » dixit Spehler –, les embûches ne manqueront pas.

Les organisateurs annoncent d’ailleurs la couleur, sur le site internet dédié à la compétition . Au-delà de la vue imprenable sur les falaises de Saint-Julien ou sur le Mont Ventoux, ils évoquent des « passages techniques », des « bosses sévères » et même des « dalles rocheuses » sur lesquelles les « appuis » sont « fuyants ».

Pas courageux, s’abstenir !

« J’ai étudié le profil du parcours, confie Sébastien Spehler. Il est très montagneux et comporte beaucoup de pierres. J’ai aussi regardé la météo : il risque de faire chaud… »

Sur la fin, oui, sans doute. Lors des premières foulées, les rayons du soleil ne devraient pas trop accabler les athlètes. Et pour cause, le départ du trail a été fixé à 6h30 !

Pas de quoi désarçonner le champion de France en titre, obnubilé par la défense de sa couronne. « L’an dernier, j’étais un peu nouveau, je n’avais rien à perdre, rappelle-t-il. Aujourd’hui, je suis en tête du Trail Tour National. J’ai une pression supplémentaire sur les épaules, mais ça me motive. »

Tant mieux, parce que ses adversaires ne se déplaceront pas non plus pour admirer le paysage. La course de dimanche est qualificative pour les prochains Mondiaux de trail, prévus à Annecy en mai 2015. « Je suis déjà sélectionné, indique Sébastien Spehler. Mais il reste encore deux places à prendre… »

« Mon objectif de l’année »

À ses côtés, sur la ligne de départ, le jeune Alsacien retrouvera donc une armée de morts de faim. Il en cite deux : l’Isérois Julien Rancon (33 ans, Entente Athlétique Grenoble) et le Pyrénéen Michel Lanne (29 ans, Esclops d’Azun), qui seront a priori ses principaux challengers.

Lui enfile volontiers le costume de favori. « Je réalise une belle saison jusqu’à présent. Ça serait vraiment bien que je conserve mon titre. Les championnats de France de trail, c’est mon objectif de l’année… »

Documents associés
A l'affiche du PCA
14 août 2017
Les inscriptions sont ouvertes !...
27 juillet 2017 - ESR Colmar AC
... pour les catégories EA, PO et BE...
20 juillet 2017
Salle, piste, hors stade, cross, trail et montagne...
21 juin 2017
********LES GAGNANTS DE LA TOMBOLA********...
Albums photos
Partenaires

Région Grand Est

Conseil Départemental du Haut-Rhin

Caisse d'épargne d'Alsace

Ville de Colmar

Fédération Française d'Athlétisme

Ligue d'Athlétisme Région Grand Est

Comité Départemental dâ€â„¢Athlétisme du Haut-Rhin

booa constructeur archi-design