Accueil PCA » Médiathèque » Actualité »
7 novembre 2014

09/11/14_DNA_Ruée sur les dossards


« Si ça continue, on va peut-être être obligé de refuser du monde. On commence à être à court de dossards… » Jean-Pierre Hoerner, l’organisateur des Courses DNA de Colmar, n’est pas spécialement surpris par l’engouement dont fait l’objet l’événement, trente ans après sa création.

« De manière générale, les gens aiment courir en ville. Et les athlètes désireux de réaliser un bon chrono apprécient le parcours, qui est plutôt rapide. Il devrait faire bon dimanche. Normalement, le terrain sera sec et les pavés ne seront pas glissants. Il se pourrait que le record soit battu… »

Deux Kenyans en première ligne

Le président du Pays de Colmar Athlétisme parle là de l’épreuve phare, à savoir le 10 kilomètres, qui drainera à lui seul 1 200 participants (sur les 2 200 attendus).

Le tenant du titre, le Kenyan Louis N’Diema, sera bien présent pour défendre sa couronne. L’an dernier, il avait avalé le circuit en 29’39, échouant à seulement cinq secondes du record établi en 2011 par son compatriote Alfred Cherop (29’34).

Dimanche, N’Diema devrait batailler ferme avec un autre Kenyan, Titus Kirwa Komen, quatrième du très relevé 20km de Paris (58’29), le 12 octobre dernier.

« Ce sont de loin les deux grands favoris, synthétise Jean-Pierre Hoerner. C’est toujours impressionnant de voir ces athlètes courir à une vitesse incroyable devant tout le monde… »

Les Alsaciens Pierre Joncheray et Karim Foulouh, respectivement troisième (30’19) et quatrième (30’54) en 2013, ne se sont pas manifestés cette année.

La région misera donc tous ses espoirs sur Maxime Hueber-Moosbrugger qui, du haut de ses 18 printemps, est un candidat légitime au top 5.

Le jeune coureur de l’ANA Lauterbourg, à qui l’on prédit un grand avenir dans sa discipline fétiche, le triathlon, est déjà descendu sous la barre des 31 minutes sur 10 km.

En octobre 2013, du côté de Sélestat, il avait même amélioré la meilleure performance française chez les cadets (30’45). « C’est un gars très costaud, insiste Jean-Pierre Hoerner. Il sera très certainement dans les cinq premiers. »

Sauf pépin physique, Maxime Hueber-Moosbrugger ne devrait pas être freiné outre mesure par le circuit colmarien. « Hormis quelques endroits resserrés dans la vieille ville, où les rues ne sont pas très larges, il n’y a pas de grosses difficultés », souligne le patron de l’événement.

Chez les dames, il faudra surveiller de près la Kenyane Béatrice Cherono, quatrième l’an passé (34’52) derrière deux de ses compatriotes et une Russe. Cette fois-ci, la voie semble libre pour la jeune athlète de 22 ans.

En hommage à Luc Marlier

Les Courses DNA de Colmar seront enfin l’occasion, pour Jean-Pierre Hoerner et son équipe de bénévoles, de rendre hommage à Luc Marlier, l’ancien président du comité du Haut-Rhin d’athlétisme, décédé en août dernier.

« Il s’est beaucoup investi pour cette manifestation, rappelle le dirigeant du PCA. En matière d’organisation, c’est lui qui faisait la plus grosse partie du boulot. »

Ils seront nombreux à penser à lui, dimanche, à proximité de la ligne de départ.

Documents associés
A l'affiche du PCA
8 octobre 2018 - ESR Colmar AC
Engagement des licenciés ESRCAC (avant le 15/10) et besoin de bénévoles merci de remplir le (...)...
3 octobre 2018
Salle, piste, hors stade, cross, trail et montagne...
21 mars 2018
et besoin de bénévoles pour la réussite de l’équipe !...
3 février 2018
Remises des récompenses lors de l’AG...
2 janvier 2018
Albums photos
Partenaires

Endurance Shop

Région Grand Est

Conseil Départemental du Haut-Rhin

Caisse d'épargne d'Alsace

Ville de Colmar

Fédération Française d'Athlétisme

Ligue d'Athlétisme Région Grand Est

Comité Départemental dâ€â„¢Athlétisme du Haut-Rhin

booa constructeur archi-design