Accueil PCA » Médiathèque » Infos PCA »
12 novembre 2014

11/11/14_61ème Cross de Neuf-Brisach

LES RESULTATS ICI

LES IMAGES

Tout afficher

Télécharger votre code

LA PRESSE

DNA_Beghoul est déjà affûté

Yemine Beghoul a maté la concurrence, hier après-midi, lors du traditionnel cross d’ouverture de Neuf-Brisach. Vainqueur pour la deuxième année de suite sur le parcours de la « Petite Hollande », le coureur de l’Entente Haute Alsace lance parfaitement sa saison hivernale.

Yemine Beghoul avait eu un maximum de réussite, l’an dernier, lorsqu’il s’était imposé sur le cross de Neuf-Brisach.

L’homme de tête, le Colmarien Mounir Acherki, avait commis une erreur de calcul et s’était arrêté un tour avant la fin. Le coureur de l’Entente Haute Alsace en avait profité pour lui chiper la première place !

Pas de scénario rocambolesque, hier : Yemine Beghoul a bien remporté sa course, sur le circuit de la « Petite Hollande », mais cette fois, il ne le doit qu’à lui-même. 

Sans rival, le Pulversheimois a très vite dompté un parcours assez boueux et riche en relances, mais relativement roulant malgré tout.

« C’est dans les petites courses que l’on prépare les grandes »

Les 8 330 mètres à avaler n’ont été qu’une formalité. Victorieux en 28’16’’, Yemine Beghoul s’est baladé.

Le cross de Neuf-Brisach n’est pas le plus prestigieux de tous ? Peu importe, le Haut-Rhinois a toujours faim, quels que soient l’endroit et le niveau de compétition. « C’est dans les petites courses que l’on prépare les grandes, insiste-t-il. En ce moment, je suis très bien. Ce matin même (hier) , j’ai couru un 1500 m en quatre minutes à l’entraînement. »

Son poursuivant, Martial Schmitt (S2A), a fait ce qu’il a pu. Le Strasbourgeois n’est pas déçu le moins du monde par sa deuxième place (28’35’’). « Je sais que Yemine est plus fort que moi, sourit le dauphin. Là, ça se voyait, il était à l’aise. Pour ma part, je n’étais jamais venu ici, à Neuf-Brisach. C’est un peu gras à certains endroits. J’ai patiné car je n’avais pas mis de pointes. Mais ça m’a plu. Et puis, en termes de récupération, le cross est moins traumatisant que la route. Les efforts dans la boue sont moins violents que sur le goudron. »

Amélie Mettler savoure ce « bon test de rentrée »

Chez les féminines, Amélie Mettler (Unitas Brumath) a réussi un joli cavalier seul, bouclant son parcours (4 330 mètres) en 18’11’’, loin devant Cathy Tollec-Rohmer (EHA, 18’41’’). « Je suis contente, c’était un bon test de rentrée, apprécie la jeune espoir bas-rhinoise. Comme chaque saison, je vise une participation aux championnats de France de cross (programmés le 1er mars aux Mureaux, dans les Yvelines, ndlr). Je ne les ai ratés qu’une fois, jusqu’à présent. »

La 61e édition du cross de Neuf-Brisach a, enfin, été marquée par la belle affluence enregistrée par la course corpo, hier matin (446 participants).

Christian Mary, le président du club local, conviait pour la première fois le monde professionnel à sa manifestation. Il n’a pas eu à le regretter. Pour la petite histoire, c’est un gendarme haut-rhinois, Guéwen Garcia Noguera, qui s’est imposé (21’48’’), à l’issue d’un circuit de 7 000 mètres.

L’ALSACE_Beghoul est bien dans ses baskets

Tenant du titre, le Thannois Yemine Beghoul (EHA) a facilement remporté le 61e Cross de Neuf-Brisach hier après-midi, dans les prés humides du lieu-dit « La Petite Hollande ». Chez les dames, la Brumathoise de 21 ans Amélie Mettler (UB) n’a pas fait de détails non plus. Ces deux-là seront à suivre jusqu’aux championnats de France de la spécialité le 1er mars.

Ce n’est pas comme si Yemine Beghoul découvrait les spécificités du cross-country, mais bon… Le Thannois s’est tout de même présenté en baskets au départ du cross bien boueux de Neuf-Brisach hier matin, pour l’ouverture de la saison des « labours » dans la région.

Les prairies du lieu-dit « La Petite Hollande » avaient d’ailleurs été copieusement labourées le matin même par les 450 athlètes corpo du cross Wrigley (lire ci-dessous) et l’ambiance humide qui régnait en ce 11 novembre n’avait rien arrangé à l’affaire au fil de la journée. Mais Yemine Beghoul est comme ça : tant qu’à dominer un cross, comme c’est souvent le cas en ce qui le concerne, autant se mettre un peu dans la difficulté.

Au sortir d’une « grosse séance » d’entraînement dans la matinée avec son acolyte Cédric Oesterlé, le trentenaire de l’Entente de Haute Alsace a donc laissé les pointes au garage et choisi de travailler ses appuis sur les sentiers glissants du circuit néo-brisacien, avec de simples chaussures de running au pied. « C’est quoi le chrono ? 28’16’’ ? En baskets, c’est pas trop mal ! » , souriait le tenant du titre, vainqueur l’an dernier en 27’31’’ de ce même cross seniors de 8300 m. J’ai fait un 1500 m en 4 minutes ce matin (Ndlr : hier matin) à l’entraînement, je suis vraiment très bien en ce moment. Neuf-Brisach, j’en ai fait ma course de rentrée depuis un moment. C’est en faisant de petites courses qu’on prépare les grandes. »

« Sans les Kuster, c’est plus facile… »

Les grandes échéances dont parle Yemine Beghoul sont nombreuses, à commencer par le Cross d’Allonnes le 23 novembre dans la Sarthe, épreuve sélective pour les championnats d’Europe de cross-country le 14 décembre à Samokov (Bulgarie). Pour préparer cette épreuve, le coureur haut-rhinois espère obtenir un dossard pour la très relevée Corrida bulloise à Bulle (Suisse) samedi prochain, où il serait le cas échéant confronté à une forte colonie africaine sur une boucle de 1 km à parcourir huit fois. À défaut, le licencié de l’EHA se rendra à Metz le lendemain pour participer au Cross du Républicain Lorrain. Quoi qu’il arrive, Beghoul fera la saison de cross de A à Z, jusqu’aux championnats de France, le 1er mars, aux Mureaux, en région parisienne.

Une date qu’a également cochée Amélie Mettler sur son calendrier. La demi-fondeuse brumathoise, battue pour trois secondes l’an passé à Neuf-Brisach, n’a laissé aucune chance à la concurrence hier sur le cross féminin (4730 m), devançant assez nettement les Haut-Rhinoises de l’EHA Cathy Tollec-Rohmer et Zahia Gheddar à l’arrivée. « Neuf-Brisach est devenue ma course de rentrée depuis trois saisons et je me doutais que je serai favorite, je l’espérais en tout cas, observait l’athlète de 21 ans, à peine revenue d’un stage avec l’Unitas Brumath dans le Tyrol, en Autriche. Comme l’an passé, les sœurs Kuster (Line et Simone) n’étaient pas là. Forcément, c’est tout de suite plus facile… C’est une saison charnière pour moi, ma dernière dans la catégorie espoirs. C’est bien de démarrer par une victoire. »

Quand on sait la difficulté du cross en général, démarrer la saison tout court était déjà une victoire en soi pour un paquet d’athlètes hier à Neuf-Brisach. Vivement la suite.

Documents associés
A l'affiche du PCA
22 septembre 2018
Retrouvez toutes les photos et lien sur la page facebook pour les photos de Lucas et les (...)...
17 septembre 2018 - ESR Colmar AC
Bienvenue aux nouveaux licenciés : retrouvez les horaires d’entraînements par (...)...
30 juillet 2018
Salle, piste, hors stade, cross, trail et montagne...
11 juin 2018
du samedi 9 juin 2018...
10 juin 2018
Retrouvez toutes les photos et la vidéo + live du Meeting !...
Albums photos
Partenaires

Endurance Shop

Région Grand Est

Conseil Départemental du Haut-Rhin

Caisse d'épargne d'Alsace

Ville de Colmar

Fédération Française d'Athlétisme

Ligue d'Athlétisme Région Grand Est

Comité Départemental dâ€â„¢Athlétisme du Haut-Rhin

booa constructeur archi-design