Accueil PCA » Médiathèque » Actualité »
12 novembre 2014

09/11/14_DNA_Une édition historique


Le 30e anniversaire des Courses DNA de Colmar a été fêté comme il se doit, dimanche.

Sportivement d’abord, Titus Kirwa Komen a placé la barre haut, très haut… En bouclant son 10 km en 29’03’’, la fusée kenyane n’a pas seulement mis une énorme claque au record de l’épreuve (voir DNA de lundi). Il a sans doute gravé son nom pour un long moment au sommet du palmarès. « Ce chrono, ce n’est pas demain la veille qu’il sera battu », assure Jean-Pierre Hoerner, l’organisateur.

« On pourrait imaginer de mettre en place une course spécifique pour les féminines »

Comme tout le monde, le président du Pays de Colmar Athlétisme a été époustouflé par la performance du coureur des hauts plateaux. Mais il n’a pas non plus été surpris. « Pour moi, c’était évident que Komen allait améliorer le record. Il a quand même terminé le 20 km de Paris en 58’29’’ (le 12 octobre dernier, ndlr). Ce n’est pas rien… »

Ce nouveau temps de référence pourrait, paradoxalement, porter préjudice aux Courses de Colmar, dans les années à venir. « Ce genre de performances, ça peut refroidir certains athlètes qui viennent dans l’espoir de toucher la prime prévue en cas de record », précise Jean-Pierre Hoerner.

Les coureurs étrangers, notamment, y réfléchiront peut-être à deux fois avant d’effectuer le déplacement dans la cité de Bartholdi. Le PCA n’a pas un budget illimité à sa disposition. Et la somme remise au vainqueur du 10 km n’excède pas 300 ou 400 euros.

Heureusement, Jean-Pierre Hoerner a noué des liens intéressants avec le manager hollandais des quatre Kenyans présents dimanche à Colmar.

Titus Kirwa Komen, le lauréat, et ses compatriotes Louis N’Diema (2een 29’48’’) et Hassan Simatwa (3e en 30’17’’) pourraient donc revenir l’an prochain, tout comme la première féminine Beatrice Cherono (33’37’’). « A priori, nous continuerons à organiser la manifestation, sourit le président du PCA. La 31e édition aura lieu le 8 novembre 2015. »

Le circuit est-il adapté ?

Il n’est pas impossible que des modifications soient apportées au rendez-vous. Une réflexion en ce sens va, en tout cas, être menée. « On pourrait imaginer de mettre en place une course spécifique pour les féminines afin d’aider la ligue contre le cancer, indique Jean-Pierre Hoerner. Cela se fait déjà à Strasbourg et à Mulhouse. Pourquoi pas à Colmar ? »

Le parcours sous forme de boucles devrait, lui, être maintenu. Cette configuration ne plaît pas à tous les athlètes. Dimanche, certains ont déploré les « embouteillages », dans les ruelles de la cité de Bartholdi.

Dans les faits, les meilleurs concurrents – dont la vitesse est évaluée à plus de 20 km/h – ont rattrapé les derniers dès le 4e kilomètre. Pour procéder à des dépassements en toute sécurité, ils ont, fatalement, été contraints de ralentir leur foulée.

D’aucuns considèrent que le circuit, tel qu’il a été élaboré, n’est pas « propice aux chronos ». « Quand on me dit que les Courses de Colmar ne sont pas rapides, cela me fait un peu sourire, rétorque Jean-Pierre Hoerner. Prenons les 29’03’’ de Komen : je ne pense pas que l’on ait vu beaucoup de performances de ce niveau-là, ces dernières années dans la région. L’Alsacien Anthony Da Silva (de l’ASL Robertsau, 4een 30’27’’, ndlr) a lui-même profité de l’événement pour battre son record personnel. Ce que je constate, c’est que les temps sont vraiment bons. Selon moi, le format actuel est satisfaisant. »

Un « bel hommage » à Luc Marlier

En conclusion, le président du PCA évoque un « bilan plus que positif ». « En comptant le 5 kilomètres et les courses réservées aux jeunes, on a enregistré plus de 2 000 classés. Lors des années précédentes, on tournait plutôt autour des 1 750. Et encore, dès jeudi dernier, on avait commencé à refuser du monde pour éviter que la route ne soit trop encombrée le jour de la compétition… À tous points de vue, c’est une édition historique. »

Mission accomplie, donc, pour Jean-Pierre Hoerner et la centaine de bénévoles mobilisés dimanche. « Pour honorer la mémoire de Luc Marlier (l’ancien président du comité du Haut-Rhin d’athlétisme décédé en août dernier, ndlr) , nous voulions organiser quelque chose qui ait de la gueule. Tout s’est bien passé, et c’est le plus bel hommage que nous pouvions lui rendre… L’épouse et les enfants de Luc se sont beaucoup investis. On a tous pensé très fort à lui. »

Les Courses DNA de Colmar, version 2014, resteront gravées dans les mémoires.

Documents associés
A l'affiche du PCA
17 septembre 2018 - ESR Colmar AC
Bienvenue aux nouveaux licenciés : retrouvez les horaires d’entraînements par (...)...
7 septembre 2018 - ESR Colmar AC
Bienvenue à Loïc GUENEDAL ! Venez nous rejoindre vous aussi ;-)...
19 août 2018 - ESR Colmar AC
Mail de votre entraîneur à venir. Anciens "Eveil Athlé" et "Baby athlé" le 7/09....
30 juillet 2018
Salle, piste, hors stade, cross, trail et montagne...
2 juillet 2018
Albums photos
Partenaires

Endurance Shop

Région Grand Est

Conseil Départemental du Haut-Rhin

Caisse d'épargne d'Alsace

Ville de Colmar

Fédération Française d'Athlétisme

Ligue d'Athlétisme Région Grand Est

Comité Départemental dâ€â„¢Athlétisme du Haut-Rhin

booa constructeur archi-design